Prévenir la corrosion d’une chaudière

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

chaudiere

chaudiere

La corrosion est due à une réaction électrochimique et consiste au retour d’un métal à sa forme de minerai. Il existe de multiples types de corrosions dont les origines diffèrent : galvanique (lorsqu’un alliage ou un métal différents sont couplés électriquement), caustique (étouffement en vapeur ou par ébullition localisée), acide (eau d’alimentation à faible pH), fragilisation par hydrogène, attaque de l’oxygène ou du dioxyde de carbone dissous.

La corrosion peut se constituer dans les systèmes d’alimentation d’eau et provoquer une attaque sur une large surface ou de manière localisée. Ainsi il est fortement conseillé d’être précautionneux avec les substances nocives qui peuvent être introduites dans les chaudières. Sur la durée la corrosion entraîne l’apparition de fissures sur le métal des chaudières par le biais de deux types de mécanismes ; les efforts cycliques dus à un différentiel de température trop rapide et les cycles de contraintes (ou corrosion par fatigue, processus qui déforme les propriétés d’un matériau sous l’action du temps).
Selon le type de corrosion il y a diverses solutions à adopter. Il est principalement important de maintenir un pH adéquat, de contrôler l’oxygène et les dépôts et de minimiser les contraintes en optant pour un design et des conditions de services plus adaptés.
Les deux moyens les plus efficaces pour lutter contre la corrosion sont la désaération et l’utilisation de contracteurs à membranes qui tous deux permettent l’élimination de gaz dissous (O2 et CO2).
En sus de la corrosion, d’autres mécanisme peuvent endommager une chaudière et nécessitent un contrôle régulier : l’entartrage (impuretés qui se solidifient et se collent aux parois), le moussage (contamination de la vapeur due à la présence de solides dans l’eau) et le primage (gouttes d’eau de chaudière dans la vapeur qui provoquent l’apparition de cristaux de sels sur les surchauffeurs). Pour cela il est conseillé de maintenir la concentration de solides dans l’eau à un niveau relativement faible.
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Une réponse à “Prévenir la corrosion d’une chaudière”

  1. la couche d’oxyde et la cinétique de corrosion dépendent des paramètres.

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>